en tête dim
Le charme discret de l'intestin : tout sur un organe mal aimé

Le charme discret de l'intestin : tout sur un organe mal aimé de Giulia Enders

Audiolib , 2016

Giulia Enders, jeune doctorante et nouvelle star allemande de la médecine, rend ici compte des dernières découvertes sur un organe sous-estimé. Elle explique le rôle que jouent notre "deuxième cerveau" et son microbiote (l'ensemble des organismes l'habitant) dans des problèmes tels que le surpoids, la dépression, la maladie de Parkinson, les allergies... Cet essai fait l'éloge d'un organe relégué dans le coin tabou de notre conscience. Avec enthousiasme, Giulia Enders invite à changer de comportement alimentaire, à éviter certains médicaments et à appliquer quelques règles très concrètes pour faire du bien à son ventre. Une chose est sûre, même si le sujet de nos intestins est ici traité avec humour et pédagogie, je vous déconseille tout de même de le lire juste avant de passer à table. Pourtant, comme cela fait un bien fou de mieux comprendre ce qui se passe dans notre système digestif. Comment ne pas s'extasier au spectacle des mécaniques bien huilées de notre organisme ? Ce livre est d'autant plus fascinant, que avouons-le, parler de ses tripes, c'est carrément un tabou.

Or, Giulia Enders, doctorante en médecine, s'appuie sur une large documentation pour aborder de but en blanc la question. Avec humour et décontraction - ça compte à l'heure de passer au petit coin -, elle démine les non-dits, elle explique, elle décortique, elle vulgarise les dernières découvertes pour nous aider à comprendre et à apprendre. Comprendre est en effet essentiel pour percevoir son corps autrement et pour le respecter.

Le charme discret de l'intestin est le premier bouquin un peu ludique sur le sujet.
Un peu comme dans la super série animée "Il était une fois... La vie" de mon enfance, j'ai donc pris un grand plaisir à me balader dans mes boyaux, vaisseaux, veines et autres nerfs, à contempler mes cellules au boulot, à dépister les méchantes bactéries et à dorloter les bienveillantes.